Centre de détention : définition et listes des centres

Sommaire
Introduction
Définition du centre de détention
Listes des centres de détention
Centres de détention fédéraux
Centres de détention provinciaux
Centres de détention municipaux
Conclusion

Introduction

Introduction

Le centre de détention est un lieu de privation de liberté, généralement une prison, destiné à héberger les personnes condamnées à une peine d’emprisonnement et les détenus en détention préventive. Les centres de détention sont gérés par les services pénitentiaires.

Définition

Un centre de détention est un lieu de privation de liberté destiné à héberger les personnes condamnées à une peine d’emprisonnement et les détenus en détention préventive. Les centres de détention sont gérés par les services pénitentiaires.

Les détenus en détention préventive sont ceux qui sont détenus avant leur procès, en attendant leur jugement. Ils n’ont pas été condamnés et sont donc présumés innocents. Les détenus en détention préventive sont soumis à des règles plus strictes que les autres détenus et ont moins de libertés.

Les personnes condamnées à une peine d’emprisonnement ont été jugées coupables d’un crime et ont été condamnées à une peine d’emprisonnement par un tribunal. Les personnes condamnées à une peine d’emprisonnement sont soumises à des règles plus strictes que les autres détenus et ont moins de libertés.

Listes des centres de détention

Il existe de nombreux centres de détention en France. Voici une liste non exhaustive des plus importants :

– La Maison d’arrêt de Paris
– La Maison d’arrêt de Marseille
– La Maison d’arrêt de Lyon
– La Maison d’arrêt de Toulouse
– La Maison d’arrêt de Bordeaux
– La Maison d’arrêt de Lille
– La Maison d’arrêt de Rennes
– La Maison d’arrêt de Nantes
– La Maison d’arrêt de Montpellier

Définition du centre de détention

Le centre de détention est un lieu de privation de liberté, généralement destiné à la détention préventive ou à la détention provisoire. Les centres de détention sont gérés par les services de l’administration pénitentiaire.

Les centres de détention sont classés en fonction de leur destination et de leur régime :

– les centres de détention préventive ;
– les centres de détention provisoire ;
– les centres de détention pour mineurs ;
– les centres de détention pour femmes ;
– les centres de détention pour étrangers ;
– les centres de détention pour détenus malades ;
– les centres de détention pour détenus en sursis ;
– les centres de détention pour détenus en fin de peine.

Les centres de détention préventive sont destinés à accueillir les personnes placées en détention préventive par ordonnance de placement en détention du juge d’instruction ou du juge des libertés et de la détention.

Les centres de détention provisoire sont destinés à accueillir les personnes placées en détention provisoire par décision du juge des libertés et de la détention.

Les centres de détention pour mineurs sont destinés à accueillir les mineurs placés en détention préventive ou provisoire par décision du juge des enfants.

Les centres de détention pour femmes sont destinés à accueillir les femmes placées en détention préventive ou provisoire.

Les centres de détention pour étrangers sont destinés à accueillir les étrangers placés en détention préventive ou provisoire, en application de la loi du 26 novembre 2003 relative à la situation des étrangers en France.

Les centres de détention pour détenus malades sont destinés à accueillir les détenus atteints de maladies graves nécessitant des soins hospitaliers constants ou une surveillance médicale particulière.

Les centres de détention pour détenus en sursis sont destinés à accueillir les détenus placés sous surveillance électronique ou sous contrôle judiciaire avec obligation de résidence dans un centre de détention.

Les centres de détention pour détenus en fin de peine sont destinés à accueillir les détenus qui purgent une peine de prison et qui, en raison de leur comportement ou de leur situation personnelle, ne peuvent être libérés sous condition.

Listes des centres de détention

Le terme «centre de détention» désigne un lieu de privation de liberté, temporaire ou permanent, déterminé par une autorité judiciaire ou administrative. Les centres de détention peuvent être des prisons, des maisons d’arrêt, des centres de rétention administrative ou des centres de détention pour mineurs.

Les prisons sont des établissements publics destinés à la détention préventive ou à la détention criminelle. Les maisons d’arrêt sont des établissements publics ou privés destinés à la détention préventive. Les centres de rétention administrative sont des établissements publics destinés à la détention des étrangers en situation irrégulière. Les centres de détention pour mineurs sont des établissements publics ou privés destinés à la détention des mineurs en conflit avec la loi.

En France, la liste des prisons est disponible sur le site internet du Ministère de la Justice. La liste des maisons d’arrêt est disponible sur le site internet du Ministère de la Justice. La liste des centres de rétention administrative est disponible sur le site internet du Ministère de l’Intérieur. La liste des centres de détention pour mineurs est disponible sur le site internet du Ministère de la Justice.

Pour les autres pays, veuillez vous référer aux sites internet des autorités compétentes.

Centres de détention fédéraux

Les centres de détention fédéraux sont des établissements pénitentiaires fédéraux américains gérés par le Bureau fédéral des prisons. Les centres de détention fédéraux gèrent les détenus condamnés à une peine de prison de un an ou plus. Le Bureau fédéral des prisons gère également des camps de détention, qui sont des établissements pénitentiaires fédéraux de niveau minimum qui hébergent des détenus condamnés à une peine de prison de moins d’un an ou des détenus en attente de leur procès.

Les centres de détention fédéraux sont situés dans tous les 50 États, le District de Columbia, Puerto Rico et les îles Vierges américaines. Les centres de détention fédéraux sont gérés par le Bureau fédéral des prisons, qui est une agence du département américain de la Justice.

Le Bureau fédéral des prisons a été créé en 1930 par le Congrès des États-Unis pour gérer les établissements pénitentiaires fédéraux américains. Le bureau est dirigé par le directeur des prisons fédérales, qui est nommé par le président des États-Unis. Le bureau compte environ 37 000 employés et gère environ 209 000 détenus.

Les centres de détention fédéraux américains sont classés en cinq niveaux de sécurité, allant du niveau un (le plus bas) au niveau cinq (le plus élevé) :

– Niveau un : Les détenus de niveau un sont considérés comme présentant un faible risque de fuite ou de violence. Ils sont généralement en détention provisoire ou en attente de leur procès.

– Niveau deux : Les détenus de niveau deux sont considérés comme présentant un risque moyen de fuite ou de violence. Ils sont généralement en détention provisoire ou en attente de leur procès.

– Niveau trois : Les détenus de niveau trois sont considérés comme présentant un risque élevé de fuite ou de violence. Ils sont généralement en détention provisoire ou en attente de leur procès.

– Niveau quatre : Les détenus de niveau quatre sont considérés comme présentant un risque très élevé de fuite ou de violence. Ils sont généralement en détention provisoire ou en attente de leur procès.

– Niveau cinq : Les détenus de niveau cinq sont considérés comme présentant un risque extrême de fuite ou de violence. Ils sont généralement en détention prov

Centres de détention provinciaux

Un centre de détention est un lieu de privation de liberté, désigné par les autorités judiciaires, où les personnes condamnées à une peine de détention sont incarcérées. En France, les centres de détention sont gérés par la Direction de l’administration pénitentiaire (DAP).

Il existe différents types de centres de détention en France :

– les maisons d’arrêt, qui accueillent les détenus en détention préventive (ceux qui n’ont pas encore été jugés) ou les détenus condamnés à une peine de moins de deux ans ;

– les centres de détention pour mineurs, qui accueillent les détenus âgés de moins de 18 ans condamnés à une peine de détention ;

– les prisons, qui accueillent les détenus condamnés à une peine de détention supérieure à deux ans ;

– les centres de rétention administrative, qui sont des lieux de privation de liberté destinés aux étrangers en situation irrégulière.

Voici une liste non exhaustive des centres de détention en France :

– Maison d’arrêt d’Agen
– Maison d’arrêt de Bordeaux
– Maison d’arrêt de Bourges
– Maison d’arrêt de Caen
– Maison d’arrêt de Dijon
– Maison d’arrêt de Douai
– Maison d’arrêt de Grenoble
– Maison d’arrêt de La Santé (Paris)
– Maison d’arrêt de Lannemezan
– Maison d’arrêt de Lille
– Maison d’arrêt de Limoges
– Maison d’arrêt de Lyon
– Maison d’arrêt de Marseille
– Maison d’arrêt de Melun
– Maison d’arrêt de Nancy
– Maison d’arrêt de Nantes
– Maison d’arrêt de Nice
– Maison d’arrêt de Orléans
– Maison d’arrêt de Pau
– Maison d’arrêt de Poissy
– Maison d’arrêt de Rennes
– Maison d’arrêt de Rouen
– Maison d’arrêt de Saint-Étienne
– Maison d’arrêt de Strasbourg
– Maison d’arrêt de Toulon
– Maison d’arrêt de Tours
– Maison d’arrêt de Versailles
– Centre de détention pour mineurs de Bordeaux
– Centre de détention pour mineurs de Lyon
– Centre de détention pour mineurs de Marseille
– Centre de détention pour mineurs de Nancy
– Centre de détention pour mineurs de Nantes
– Centre de détention pour mineurs de Paris
– Centre de détention pour mineurs de Rennes
– Centre de détention pour mineurs de Rouen
– Centre de détention pour mineurs de Strasbourg
– Centre de détention pour mineurs de Toulouse
– Prison d’Agen
– Prison d’Ajaccio
– Prison d’Amiens

Centres de détention municipaux

Les centres de détention municipaux sont des établissements publics locaux destinés à la détention préventive des personnes soupçonnées d’infractions pénales. Ils peuvent également être utilisés pour héberger les détenus en attente de jugement ou de transfert vers une prison. Les centres de détention municipaux sont gérés par les municipalités et sont soumis aux mêmes règles et regulations que les prisons.

Il existe plusieurs types de centres de détention municipaux :
– Les centres de détention pour les mineurs : ce sont des établissements publics locaux destinés à la détention préventive des mineurs soupçonnés d’infractions pénales. Ils sont gérés par les municipalités et soumis aux mêmes règles et regulations que les prisons.
– Les centres de détention pour les femmes : ce sont des établissements publics locaux destinés à la détention préventive des femmes soupçonnées d’infractions pénales. Ils sont gérés par les municipalités et soumis aux mêmes règles et regulations que les prisons.
– Les centres de détention pour les étrangers : ce sont des établissements publics locaux destinés à la détention préventive des étrangers soupçonnés d’infractions pénales. Ils sont gérés par les municipalités et soumis aux mêmes règles et regulations que les prisons.

Conclusion

La conclusion du blog définit les centres de détention et leur but. Les centres de détention sont des établissements destinés à la détention provisoire des personnes arrêtées et incarcérées. Ces établissements sont gérés par le ministère de la Justice. Les centres de détention sont divisés en deux types : les centres de détention pour hommes et les centres de détention pour femmes. Les centres de détention pour hommes sont gérés par le Service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP) et les centres de détention pour femmes sont gérés par le Service de probation et d’insertion des femmes (SPIF). Les centres de détention pour hommes sont divisés en cinq catégories : les centres de détention pour mineurs, les centres de détention pour hommes majeurs, les centres de détention pour hommes condamnés, les centres de détention pour hommes en détention provisoire et les centres de détention pour hommes en liberté conditionnelle. Les centres de détention pour femmes sont divisés en deux catégories : les centres de détention pour femmes majeures et les centres de détention pour femmes en détention provisoire. Les centres de détention pour hommes et pour femmes ont des règles et des conditions de détention différentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *