Grand excès de vitesse : définition et sanctions

Sommaire
Introduction
Définition de l’excès de vitesse
Les sanctions encourues
Prévention
Conclusion

Introduction

Le grand excès de vitesse est défini comme étant une vitesse supérieure de 20 km/h à la vitesse maximale autorisée sur une route. Les sanctions pour grand excès de vitesse sont très sévères et peuvent aller jusqu’à la suspension de votre permis de conduire. Les amendes sont également très élevées, allant jusqu’à 1500 euros. Le grand excès de vitesse est un réel danger sur la route et il est important de respecter les limitations de vitesse pour assurer la sécurité de tous.

Définition de l’excès de vitesse

L’excès de vitesse est défini comme étant le fait de conduire une voiture à une vitesse supérieure à celle autorisée par la loi. Cela peut être dangereux et entraîner des accidents. Les sanctions pour excès de vitesse sont sévères et peuvent aller jusqu’à la suspension du permis de conduire.

Les sanctions encourues

En France, les infractions liées à la vitesse sont nombreuses et les sanctions encourues sont lourdes. Le code de la route prévoit plusieurs niveaux d’infraction en fonction du degré de gravité de l’excès de vitesse :

– Excès de vitesse léger : jusqu’à 20 km/h au-dessus de la limite autorisée ;

– Excès de vitesse modéré : entre 20 et 40 km/h au-dessus de la limite autorisée ;

– Excès de vitesse grave : entre 40 et 60 km/h au-dessus de la limite autorisée ;

– Excès de vitesse très grave : plus de 60 km/h au-dessus de la limite autorisée.

Les sanctions encourues pour un excès de vitesse léger sont :

– Une amende de 135 euros ;

– La suspension du permis de conduire de trois à six mois ;

– L’annulation du permis de conduire pour les jeunes conducteurs.

Les sanctions encourues pour un excès de vitesse modéré sont :

– Une amende de 200 euros ;

– La suspension du permis de conduire de six à neuf mois ;

– L’annulation du permis de conduire pour les jeunes conducteurs.

Les sanctions encourues pour un excès de vitesse grave sont :

– Une amende de 500 euros ;

– La suspension du permis de conduire de six mois à un an ;

– L’annulation du permis de conduire pour les jeunes conducteurs.

Les sanctions encourues pour un excès de vitesse très grave sont :

– Une amende de 750 euros ;

– La suspension du permis de conduire de un à deux ans ;

– L’annulation du permis de conduire pour les jeunes conducteurs.

Prévention

Grand excès de vitesse : définition et sanctions

La définition de l’excès de vitesse dépend de la loi en vigueur dans votre pays. En général, il s’agit d’une infraction routière lorsque vous conduisez à une vitesse supérieure à celle autorisée par les lois sur la circulation routière. Les sanctions pour excès de vitesse peuvent aller d’une simple amende à une suspension de permis de conduire. En France, l’excès de vitesse est sanctionné par une amende et/ou une suspension de permis de conduire.

Les amendes pour excès de vitesse sont calculées en fonction du nombre de kilomètres par heure au-dessus de la limite autorisée. Les amendes sont plus élevées si vous conduisez à une vitesse excessive dans une zone de travaux ou de dangers. Les conducteurs qui commettent un excès de vitesse dans une zone de travaux risquent une amende de 1500 euros et une suspension de permis de conduire de trois mois. Les conducteurs qui commettent un excès de vitesse dans une zone de danger risquent une amende de 750 euros et une suspension de permis de conduire de trois mois.

Les conducteurs qui commettent un excès de vitesse dans une zone de danger pour les enfants risquent une amende de 1500 euros et une suspension de permis de conduire de six mois. Les infractions graves d’excès de vitesse, comme celles commises dans une zone de travaux ou de danger, peuvent entraîner la confiscation du véhicule.

Conclusion

Une contravention pour grand excès de vitesse est prononcée lorsque le conducteur d’un véhicule terrestre à moteur circule à une vitesse supérieure de 50 km/h à la vitesse maximale autorisée sur la voie ou le lieu où il se trouve. Les sanctions prévues pour ce type d’infraction sont les suivantes :

– Une amende de 1500 euros ;

– La suspension du permis de conduire pour une durée de 3 mois ;

– La confiscation du véhicule ;

– La mise en fourrière du véhicule ;

– Une peine de prison pouvant aller jusqu’à 2 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *